Koninklijk Museum van het Leger en de Krijgsgeschiedenis (Legermuseum)

Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire (MRA) - Cinquantenaire

 
 

 

 
 

 

 
 

La convention SEAFRONT - WHI : un exemple de dilapidation de l'argent fédéral au profit des entités fédérées

 
 

 

 
 

                

 
 

 

 
 

 

Le WAR HERITAGE INSITUTE (parastatal en autonomie complète) collabore avec SEAFRONT (société anonyme exploitant un parc thématique maritime sur le site de l'ancienne criée à Zeebruges).

En 2019-2020, l'endroit accueille l'exposition "Operatie Noordzee 1944-1945" (inauguration le 8 juin 2019), à l'occasion du 75e anniversaire de la libération et de la fin de la Seconde guerre mondiale. Le prix d'entrée de l'exposition est de 13,5 €.

Le président du WHI, Koen PALINCKX (N-VA) représente le WHI dans la convention de partenariat signée entre le WHI et SEAFRONT qui stipule que :  "le WHI s'engage à mettre ses connaissances scientifiques, ainsi que les pièces de collection nécessaires à la rénovation du parc thématique SEAFRONT et à l'élaboration d'un concept muséal, et ce, tant pour des expositions temporaires que permanentes. Le WHI s'engage aussi à promouvoir l'offre par le biais de ses réseaux."

En clair, un minimum de frais pour les communes (entités fédérées) mais un maximum de frais pour le WHI & la Défense (fédéral) :

*      le WHI a organisé l'exposition temporaire de 6 mois en mettant à disposition ses experts nécessaires,

*      le WHI a fourni la moitié des collections exposées en provenance du MRA,

*      la Défense a payé la majorité du transport des pièces, le restant a été à charge du WHI,

*      le WHI a assuré la promotion de l'exposition SEAFRONT,

*      0% du prix d’entrée n’est rétrocédé au WHI.

Le WHI offre sa compétence scientifique et scénographique, ses collections, son réseau, des fonds (transport) et n'en retire aucun avantage.

Où sont les retombées financières pour le WHI ? Où sont les affiches à SEAFRONT faisant la promotion du site principal du MRA 50re à Bruxelles ?

Ce bel exemple renforce à nouveau les nombreuses illustrations de dilapidation de l'argent fédéral au profit d'entités fédérées.

On s’écarte franchement de la raison d’être du WHI alors que la loi créant le WHI stipule bien que la priorité va au site principal qu'est le MRA 50re.

En quoi des conventions de ce genre - qui se multiplieront dans les années à venir - contribuent-elles aux moyens financiers nécessaires à la réforme du site principal du Cinquantenaire ?

Les moyens propres de ce site se réduisent d'année en année par un double mécanisme : celui d’une piètre gestion et la réduction des subsides qui ne parviennent pas à être compensés par la vente des tickets d'entrée (10€ depuis le 1/1/19).

Est-ce là-dessus qu'enquêtent actuellement au sein du WHI les 3 inspecteurs des Finances dépêchés ?

Pourquoi la direction du WHI ne met-elle pas en place des conventions sérieuses et solides pour le WHI évitant de la sorte le "systématiquement dans un sens" ?

TERVUEREN-MONTGOMERY

Le 23 août 2019